AccueilDestinationsAsieCorée du Sud : Sur les traces de la muraille de Séoul

Corée du Sud : Sur les traces de la muraille de Séoul

Vous pensiez tout savoir sur Séoul ? Alors vous pourriez bien être surpris…  Escapade magazine vous propose de découvrir la ville sous un angle nouveau grâce à un parcours de plus de 6 siècles d’histoire et de culture sur les traces de la muraille de Séoul…

Un peu d’histoire…

La Muraille de Séoul, aussi appelée Hanyangseonggwak (Forteresse de Séoul) puis Hanyang Doseong (Muraille de Séoul), est une succession de remparts construits en 1396 par le roi Taejo – fondateur de la dynastie Joseon – tout autour de la ville d’Hanyang, que vous connaissez aujourd’hui sous le nom de Séoul.

Quand Yi Seong-Gye renverse le royaume de Goryeo et fonde la dynastie Joseon en 1393 en devenant le roi Taejo, il va décider 3 ans plus tard de faire de Hanyang, la nouvelle capitale du royaume. Afin de protéger la ville, le roi va ordonner la construction d’une muraille faisant le tour de la ville et s’étendant ainsi du Mont Bugaksan, au Nord, jusqu’au Mont Namsan, au Sud.

Namsan City Wall and park at seoul, south korea

La muraille était longue de 18 km et comportait alors huit portes : 4 portes principales – Sukjeongmun, Donuimun, Sungnyemun et Heunginijimun – et 4 portes secondaires – Hyehwamun, Gwanghuimun, Souimun et Changuimun. Elle sera rénovée une première fois en 1422 par le roi Sejong Le Grand, mais l’occupation japonaise et des incendies auront raison de certaines portes.

Aujourd’hui, il ne reste plus que 12 km, ce qui fait encore une bonne petite marche, et 6 portes sur les 8 d’origine.

Les parcours de la Muraille

La Muraille vous propose 6 parcours de randonnée, avec chacun sa particularité et son charme. Plusieurs tracés reprennent les parcours des routes de montagne : le parcours de randonnée passant par les monts Baegaksan, Naksan, Inwangsan et Namsan; 2 autres parcours passent par les grandes portes de Séoul (la porte de Sungnyemun et la porte de Heunginjimun). Les différents parcours s’étendent sur 1,8 à 4,7 km de long avec des niveaux de difficultés différents.

Muraille de Séoul

Sungnyemun – Grande porte du Sud – 숭례문 

La porte est située dans le quartier de Jung-gu, entre la gare de Séoul et Seoul Plaza, côté du marché de Namdaemun.
Au Moyen-Age, Sungnyemun était la porte principale de Séoul. C’est la plus grande des anciennes portes encore existantes. Elle a survécu à un incendie criminel en 2008 et réouvrira en 2013 après de gros travaux de rénovation.

Porte de Namdaemun
Porte de Namdaemun de nuit

Heunginjimun – Grande porte de l’Est – 흥인지문

Cette porte a beaucoup de succès car elle a l’avantage de se situer à proximité de plusieurs grands marchés comme ceux de Gwangjang, de Pyeonghwa, de Sinpyeonghwa ou encore celui de Dongdaemun proposant des vêtements et accessoires à des prix abordables.

Porte de Heunginjimun Dongdaemun
Porte de Heunginjimun Dongdaemun

NOTE DE LA RÉDAC’ : Lors de notre visite d’une section de la Muraille en soirée, nous avons croisé de nombreux Coréens venus se retrouver pour un pique-nique improvisé, boire un verre ou discuter. Une balade d’une petite heure est idéale pour finir une journée souvent trop « pali pali » et admirer la ville de nuit ou le beau ciel étoilé.

ÉQUIPEMENT
• De bonnes chaussures
• Une bouteille d’eau (s’hydrater c’est important)
• Un goûter (pour recharger les batteries)
• Bien choisir la saison (éviter l’été très chaud et humide ou l’hiver avec ses températures très froides)
• Pensez à charger votre Smartphone ou à prendre un
appareil photo pour de beaux souvenirs (et n’oubliez pas la crème solaire s’il y a un grand soleil)

TÉMOIGNAGE : GAUFRE ET CHOCOLAT EN CORÉE

Muraille de Séoul
Muraille de Séoul par Gaufre et Chocolat

Leur découverte de la Muraille de Séoul et leurs conseils pour une balade réussie !

Gaufre & Chocolat : Bonjour, nous sommes Laura et Adeline de Gaufre et Chocolat en Corée. Nous sommes Belges, nous avons 28 ans et nous sommes parties vivre un an en Corée du Sud, de novembre 2019 à novembre 2020. Avant de partir, nous avons préparé une liste avec plus de 300 lieux culturels connus et moins connus à visiter. Nous voulions découvrir la culture locale sous toutes ses facettes.

Nous avons choisi de commencer à longer la Muraille le 14 octobre à 10h30 en partant du Seoul City Wall Museum (en sortant à Dongdaemun Station). Juste avant, nous nous étions rendues au marché à une rue de là pour prendre un petit-déjeuner avant de commencer cette longue journée (un petit Yuja Tea et quelques Bungeoppang). Nous sommes passées près du Ihwa Mural Village et à travers le Naksan Park.

C’est là que nous avons eu les premières belles vues sur la ville, parce qu’il faut bien se le dire : longer la Muraille, c’est emprunter de nombreuses pentes et escaliers. Ça monte, ça monte, ça monte. On traverse des portions de la ville (là où la Muraille a été détruite) et pour tout vous dire, c’est pas si simple que ça de retrouver son chemin lors de ces parties là. Mais une fois que vous longez les murs de la forteresse, pas moyen de vous perdre. On traverse les nombreuses portes de la ville qui sont toutes plus jolies les unes que les autres. Hautes en couleurs et impressionnantes.

Le plus compliqué, ce sont les portions dans les montagnes. La Muraille traverse différents monts avec chacun leur niveau de difficulté. Les monts Naksan et Namsan sont assez « soft », accessibles à tous, même aux personnes à mobilité réduite. Mais certains monts sont plus « hardcore » comme Baegaksan et Inwangsan où les chemins sont moins balisés, où il faut vraiment grimper sur des pierres et où les marches n’en finissent plus. Mais étonnamment, c’est la partie qu’on a préférée.

Après avoir grimpé sur des pierres en se tenant à des cordes, au milieu des arbres et des montagnes, on est arrivé en haut du mont Inwangsan. Nous avions une vue à 360° sur Séoul. C’était dingue, on n’avait pas l’impression que c’était réel. On était sur le toit du monde, clairement ! On voyait dans le même champ, la Namsan Tower et la Lotte Tower, et toutes les montagnes et villes environnantes. Cela reste un de nos plus beaux souvenirs en Corée du Sud.

Nous étions arrivées à la moitié du chemin et il était 15h30. On avait l’impression qu’on ne finirait jamais la Muraille en une journée à ce moment là. On était fatiguées et on avait chaud bien qu’on soit en octobre, et le ciel commençait doucement à s’assombrir. Mais à partir de là, bonne nouvelle, ça commence à redescendre. Nous avons redescendu la montagne, traversé un bout de ville et nous sommes arrivées au mont Namsan à 18h30. Il faisait nuit et nous avons pu avoir de nouveau une superbe vue sur la ville mais de nuit cette fois. Vraiment mémorable.

Notre parcours s’est terminé à 20h30 quand nous sommes arrivées là où nous avions démarré. Après 10h de marche non stop (car nous n’avions pas fait de pauses) et plus de 45 000 pas, nous l’avons fait. C’était la consécration de notre voyage et la preuve que l’on pouvait nous dépasser et accomplir des choses qui nous tenaient à coeur. On avait envie de pleurer à ce moment là, pleines de fatigue, en ayant mal aux pieds comme jamais, en ne sentant plus notre dos. Il faisait nuit et on avait faim. On était à bout… mais tellement heureuses !

Question : Auriez-vous des conseils à donner pour les personnes qui aimeraient la visiter ?

Gaufre & Chocolat : Nous avions choisi de partir vers 10h30. C’était assez tard mais c’était voulu car nous savions qu’il fallait entre 8 et 12h pour parcourir la Muraille. Nous voulions absolument avoir des vues sur la ville de nuit. Mais si vous avez l’occasion, partez plus tôt, vous aurez tout de même des vues sur la ville quoi qu’il arrive.

Il y a une portion de la Muraille qui est dans un secteur militaire. On va vous faire passer dans des détecteurs de métaux et vous donner un bracelet à remettre à la fin de cette portion. Il est interdit de filmer ou de faire des photos. Du coup, ça peut faire peur au premier abord, ça nous a un peu surprises, et on tenait juste à vous le faire savoir, comme ça vous êtes au courant. Mais c’est là que vous verrez les plus beaux paysages (c’était frustrant de ne pas pouvoir faire de photos). Certaines portions, surtout dans les montagnes, sont assez hautes, elles peuvent donner le vertige et il faut passer par des chemins étroits ou rocheux.

C’est donc classique pour toutes les randonnées mais portez des bonnes chaussures. Et aussi, prenez assez de nourriture et d’eau pour tenir toute la journée.

Si vous hésitez à le faire, foncez ! Vous ne regretterez pas et vous serez d’autant plus fier d’avoir surmonté toutes les étapes. On a vu des enfants et des personnes âgées sur le parcours. Donc, si vous n’avez pas de problème de santé, c’est faisable et tellement satisfaisant.

Si vous êtes une personne à mobilité réduite ou que vous avez des problèmes de santé, n’hésitez pas à longer la muraille aussi, il y a des portions accessibles à tous et ce serait dommage de rater cette expérience de voir la ville au travers des briques de la Muraille.

POUR SUIVRE GAUFRE ET CHOCOLAT EN CORÉE
Instagram @GaufreChocolatCoree
Twitter @GaufreChocolat
• Blog : Gaufrechocolatcoree.blogspot.com

Vous voulez en savoir plus sur la Corée du Sud ?
Retrouvez notre magazine K-Society disponible dans la boutique en ligne ou sur www.ksociety.fr

Rédigé par

Jessica
Jessica
Globe-trotteuse avec une affinité pour l'Asie. Aime découvrir et partager à travers le monde !

Articles Populaires

Vous pensiez tout savoir sur Séoul ? Alors vous pourriez bien être surpris...  Escapade magazine vous propose de découvrir la ville sous un angle nouveau grâce à un parcours de plus de 6 siècles d’histoire et de culture sur les traces de la muraille de Séoul...

Un peu d’histoire…

La Muraille de Séoul, aussi appelée Hanyangseonggwak (Forteresse de Séoul) puis Hanyang Doseong (Muraille de Séoul), est une succession de remparts construits en 1396 par le roi Taejo – fondateur de la dynastie Joseon - tout autour de la ville d’Hanyang, que vous connaissez aujourd’hui sous le nom de Séoul. Quand Yi Seong-Gye renverse le royaume de Goryeo et fonde la dynastie Joseon en 1393 en devenant le roi Taejo, il va décider 3 ans plus tard de faire de Hanyang, la nouvelle capitale du royaume. Afin de protéger la ville, le roi va ordonner la construction d’une muraille faisant le tour de la ville et s’étendant ainsi du Mont Bugaksan, au Nord, jusqu’au Mont Namsan, au Sud.
Namsan City Wall and park at seoul, south korea
La muraille était longue de 18 km et comportait alors huit portes : 4 portes principales - Sukjeongmun, Donuimun, Sungnyemun et Heunginijimun - et 4 portes secondaires - Hyehwamun, Gwanghuimun, Souimun et Changuimun. Elle sera rénovée une première fois en 1422 par le roi Sejong Le Grand, mais l’occupation japonaise et des incendies auront raison de certaines portes. Aujourd’hui, il ne reste plus que 12 km, ce qui fait encore une bonne petite marche, et 6 portes sur les 8 d’origine.

Les parcours de la Muraille

La Muraille vous propose 6 parcours de randonnée, avec chacun sa particularité et son charme. Plusieurs tracés reprennent les parcours des routes de montagne : le parcours de randonnée passant par les monts Baegaksan, Naksan, Inwangsan et Namsan; 2 autres parcours passent par les grandes portes de Séoul (la porte de Sungnyemun et la porte de Heunginjimun). Les différents parcours s'étendent sur 1,8 à 4,7 km de long avec des niveaux de difficultés différents. Muraille de Séoul Sungnyemun - Grande porte du Sud - 숭례문  La porte est située dans le quartier de Jung-gu, entre la gare de Séoul et Seoul Plaza, côté du marché de Namdaemun. Au Moyen-Age, Sungnyemun était la porte principale de Séoul. C’est la plus grande des anciennes portes encore existantes. Elle a survécu à un incendie criminel en 2008 et réouvrira en 2013 après de gros travaux de rénovation.
Porte de Namdaemun
Porte de Namdaemun de nuit
Heunginjimun - Grande porte de l’Est - 흥인지문 Cette porte a beaucoup de succès car elle a l’avantage de se situer à proximité de plusieurs grands marchés comme ceux de Gwangjang, de Pyeonghwa, de Sinpyeonghwa ou encore celui de Dongdaemun proposant des vêtements et accessoires à des prix abordables.
Porte de Heunginjimun Dongdaemun
Porte de Heunginjimun Dongdaemun
NOTE DE LA RÉDAC’ : Lors de notre visite d’une section de la Muraille en soirée, nous avons croisé de nombreux Coréens venus se retrouver pour un pique-nique improvisé, boire un verre ou discuter. Une balade d’une petite heure est idéale pour finir une journée souvent trop « pali pali » et admirer la ville de nuit ou le beau ciel étoilé. ÉQUIPEMENT • De bonnes chaussures • Une bouteille d’eau (s’hydrater c’est important) • Un goûter (pour recharger les batteries) • Bien choisir la saison (éviter l'été très chaud et humide ou l'hiver avec ses températures très froides) • Pensez à charger votre Smartphone ou à prendre un appareil photo pour de beaux souvenirs (et n’oubliez pas la crème solaire s'il y a un grand soleil)

TÉMOIGNAGE : GAUFRE ET CHOCOLAT EN CORÉE

Muraille de Séoul
Muraille de Séoul par Gaufre et Chocolat
Leur découverte de la Muraille de Séoul et leurs conseils pour une balade réussie ! Gaufre & Chocolat : Bonjour, nous sommes Laura et Adeline de Gaufre et Chocolat en Corée. Nous sommes Belges, nous avons 28 ans et nous sommes parties vivre un an en Corée du Sud, de novembre 2019 à novembre 2020. Avant de partir, nous avons préparé une liste avec plus de 300 lieux culturels connus et moins connus à visiter. Nous voulions découvrir la culture locale sous toutes ses facettes. Nous avons choisi de commencer à longer la Muraille le 14 octobre à 10h30 en partant du Seoul City Wall Museum (en sortant à Dongdaemun Station). Juste avant, nous nous étions rendues au marché à une rue de là pour prendre un petit-déjeuner avant de commencer cette longue journée (un petit Yuja Tea et quelques Bungeoppang). Nous sommes passées près du Ihwa Mural Village et à travers le Naksan Park. C'est là que nous avons eu les premières belles vues sur la ville, parce qu'il faut bien se le dire : longer la Muraille, c'est emprunter de nombreuses pentes et escaliers. Ça monte, ça monte, ça monte. On traverse des portions de la ville (là où la Muraille a été détruite) et pour tout vous dire, c'est pas si simple que ça de retrouver son chemin lors de ces parties là. Mais une fois que vous longez les murs de la forteresse, pas moyen de vous perdre. On traverse les nombreuses portes de la ville qui sont toutes plus jolies les unes que les autres. Hautes en couleurs et impressionnantes. Le plus compliqué, ce sont les portions dans les montagnes. La Muraille traverse différents monts avec chacun leur niveau de difficulté. Les monts Naksan et Namsan sont assez "soft", accessibles à tous, même aux personnes à mobilité réduite. Mais certains monts sont plus « hardcore » comme Baegaksan et Inwangsan où les chemins sont moins balisés, où il faut vraiment grimper sur des pierres et où les marches n'en finissent plus. Mais étonnamment, c'est la partie qu'on a préférée. Après avoir grimpé sur des pierres en se tenant à des cordes, au milieu des arbres et des montagnes, on est arrivé en haut du mont Inwangsan. Nous avions une vue à 360° sur Séoul. C'était dingue, on n'avait pas l'impression que c'était réel. On était sur le toit du monde, clairement ! On voyait dans le même champ, la Namsan Tower et la Lotte Tower, et toutes les montagnes et villes environnantes. Cela reste un de nos plus beaux souvenirs en Corée du Sud. Nous étions arrivées à la moitié du chemin et il était 15h30. On avait l'impression qu'on ne finirait jamais la Muraille en une journée à ce moment là. On était fatiguées et on avait chaud bien qu'on soit en octobre, et le ciel commençait doucement à s'assombrir. Mais à partir de là, bonne nouvelle, ça commence à redescendre. Nous avons redescendu la montagne, traversé un bout de ville et nous sommes arrivées au mont Namsan à 18h30. Il faisait nuit et nous avons pu avoir de nouveau une superbe vue sur la ville mais de nuit cette fois. Vraiment mémorable. Notre parcours s'est terminé à 20h30 quand nous sommes arrivées là où nous avions démarré. Après 10h de marche non stop (car nous n'avions pas fait de pauses) et plus de 45 000 pas, nous l'avons fait. C'était la consécration de notre voyage et la preuve que l'on pouvait nous dépasser et accomplir des choses qui nous tenaient à coeur. On avait envie de pleurer à ce moment là, pleines de fatigue, en ayant mal aux pieds comme jamais, en ne sentant plus notre dos. Il faisait nuit et on avait faim. On était à bout… mais tellement heureuses ! Question : Auriez-vous des conseils à donner pour les personnes qui aimeraient la visiter ? Gaufre & Chocolat : Nous avions choisi de partir vers 10h30. C'était assez tard mais c'était voulu car nous savions qu'il fallait entre 8 et 12h pour parcourir la Muraille. Nous voulions absolument avoir des vues sur la ville de nuit. Mais si vous avez l'occasion, partez plus tôt, vous aurez tout de même des vues sur la ville quoi qu'il arrive. Il y a une portion de la Muraille qui est dans un secteur militaire. On va vous faire passer dans des détecteurs de métaux et vous donner un bracelet à remettre à la fin de cette portion. Il est interdit de filmer ou de faire des photos. Du coup, ça peut faire peur au premier abord, ça nous a un peu surprises, et on tenait juste à vous le faire savoir, comme ça vous êtes au courant. Mais c'est là que vous verrez les plus beaux paysages (c'était frustrant de ne pas pouvoir faire de photos). Certaines portions, surtout dans les montagnes, sont assez hautes, elles peuvent donner le vertige et il faut passer par des chemins étroits ou rocheux. C'est donc classique pour toutes les randonnées mais portez des bonnes chaussures. Et aussi, prenez assez de nourriture et d'eau pour tenir toute la journée. Si vous hésitez à le faire, foncez ! Vous ne regretterez pas et vous serez d'autant plus fier d'avoir surmonté toutes les étapes. On a vu des enfants et des personnes âgées sur le parcours. Donc, si vous n'avez pas de problème de santé, c'est faisable et tellement satisfaisant. Si vous êtes une personne à mobilité réduite ou que vous avez des problèmes de santé, n'hésitez pas à longer la muraille aussi, il y a des portions accessibles à tous et ce serait dommage de rater cette expérience de voir la ville au travers des briques de la Muraille. POUR SUIVRE GAUFRE ET CHOCOLAT EN CORÉE Instagram @GaufreChocolatCoree Twitter @GaufreChocolat • Blog : Gaufrechocolatcoree.blogspot.com Vous voulez en savoir plus sur la Corée du Sud ? Retrouvez notre magazine K-Society disponible dans la boutique en ligne ou sur www.ksociety.fr